Le Lion Blanc d'Arduinna.

Publié le par Imaginalex

Certains d'entre vous connaissaient déjà mon blog de dessin, et d'autres ont pleine connaissance de mon projet BD,mais aujourd'hui je vais vous le présenter un peu plus en détail.

 

Donc, ceux qui ne voudraient pas découvrir certaines choses avant l'heure feraient mieux de ne pas lire, mais je n'en dévoile pas "trop" non plus, puisqu'il s'agit de ce qui se passe dans le monde à l'heure où Léo s'éveille et grandit, mais vous risquez quand même de lire des choses qui, risquent de vous mettre la puce à l'oreille, même si je reste en surface.

 

Donc je n'oserai pas dire un "petit" projet de bande dessinée ni oser dire quelque chose de "gros" ou "énorme" qui me ferait passer pour un vantard, mais le mot qui convient le mieux, ce serait plutôt, quelque chose de "vaste", si vaste que parfois moi même j'en perds un peu le fil, et il faut que je note toutes mes idées.

 

Projet sur lequel je travaille assez intensément depuis environ un mois et un peu plus de la moitié d'un second, au point où je n'ai presque plus de temps pour moi, un projet de bande dessinée réclame autant de travail que tout autre boulot, si ce n'est bien plus car je peux passer 15 à 16 heures par jour à dessiner pour celle ci, quand on est passionné on ne compte pas de toute façon, même si parfois ça peut être au point de me ruiner la santé !

 

Ca va faire deux mois que j'y travaille, que j'y travaille sérieusement, mais ceux qui ont déjà pu parcourir mon blog depuis ces trois dernières années, voir quatre maintenant je pense, savent que j'y travaille depuis au moins dix sept ans, autant d'un point de vue évolution du dessin, qu'établissement de l'univers et de quelques personnages, pas beaucoup pour garder l'énorme panoplie de personnages et personnalités diverses que j'ai en réserve.

 

Tout ça, ça fait beaucoup de mots, mais rien ne vaut un projet en cours de création pour mieux expliquer de quoi il retourne une image vallant bien plus de mille mots.

Voici donc un lien vers l'album en cours de création à cette adresse :

http://www.manolosanctis.com/fr/bande-dessinee/le-lion-blanc-d-arduinna-3754

 

Et ici, je vais entammer une longue parenthèse sur ma vision des choses sur l'auto promotion et le fait de devoir remuer un peu partout pour se faire connaître...

 

( Donc, l'auto promo... je vais être sincère, et complétement transparent avec vous, ça sert à rien de mentir on apprends toujours les choses à un moment où à un autre et il vaut mieux rester honnête, Je... n'aime pas avoir à le faire, je ne "sais" pas le faire, parce que d'une part, ça rentre en pure et complète contradiction avec certains de mes principes, le fait de devoir... "prostituer" mes dessins, je sais que le mot peut vous sembler "fort", mais à un moment c'est l'impression que j'en ai eu avant même de créer mon blog il y a quelques années, je ne savais pas, disons que je trouvai ça terrible, internet, dans le sens "malsain" pour bien des raisons, j'ai toujours eu une vision assez négative d'internet, et également, cru qu'un artiste n'avait pas à remuer dans tous les sens si on appréciait ce qu'il fait, mais à l'heure actuelle où tout semble se faire sur la toile, as t'on réellement le choix ? Donc, je suis bien obligé de prostituer de l'image en tout bien tout honneur pour tenter de me faire connaître malgré le fait que je ne sois pas publiciste, je ne connais pas les meilleurs endroits pour le faire, ni les meilleures façons de le faire, que je soit même, à la limite foncièrement contre, mais au fil des années j'ai appris à m'ouvrir et comprendre que ça n'est pas si "grave" que ce que je me l'imaginai où le pensai, bien que mes principes restent bien vissés dans mon crâne, oui, alors vous pouvez me voir comme quelqu'un de têtu, de rétrograde, campé sur ses béquilles mais, je fait de plus en plus d'efforts dans le sens de la communication, même si je ne choisi pas toujours les mots qu'il faudrait pour bien m'exprimer...

 

Donc je vais y aller de but en blanc, sans y mettre de fioritures, il y a beaucoup de personnes qui lisent l'album sur manolosanctis, qui apprécient le projet, certains le soutiennent, mais bien d'autres, oublient tout simplement de s'inscrire sur ce site pour lui donner un coup de pouce, de façon éhontée et sans chercher à vous barratiner, si je pouvais vous demander, humblement un petit coup de pouce en vous créant un compte sur ce site, pour ceux qui lisent, et apprécient la chose, où simplement même par solidarité où envie d'aider, ça ne demande que quelques minutes de votre temps, c'est totalement gratuit, et supporter l'album d'un "jeune" artiste (enfin si on est encore jeune a 28 ans, je l'espère ! ) en le mettant en favori sur votre compte, pour cela il suffit de cliquer sur le coeur en bas a gauche de la visionneuse de l'album, là ou "favori" est écrit, et pour ceux qui liraient la BD jusqu'au bout dans son état actuel (en cours de création) et rédiger une critique. je vais être parfaitement clair avec vous, c'est pour permettre à l'album de garder une certaine visibilité sur le site et, à long terme, intéresser un éditeur si possible, c'est une démarche qui peut être peinible pour certains, avoir à "encore" créer un compte sur un site, je ne vous pousse pas à le faire, mais j'aurai apprécié votre soutien, si vous me l'accordez, je ne peux que vous en remercier. )

Revenons en à nos moutons :


L'univers que je développe depuis maintenant au minimum minimorum seize à dix sept ans, est un monde médieval fantastique assez réaliste, qui peut être à ses moments aussi fantastique que particulièrement "sombre", qui dit sombre et réaliste dira également, à certains moments peut être un peu "cru" même si l'on en est qu'aux balbutiements de l'histoire, ça peut se ressentir ici et là que je développe un univers assez encré dans le "réel" et qui dit réalité à un âge aussi reculé, annoncera des scènes assez difficilles, parfois poignantes et, je dirai à la limite de l'insoutenable, mais vous aurez tout de même droit à de l'humour, j'y tiens, de l'humour, de l'action, et même parfois, à de très rares mais existantes solutions, de l'amour voir quelques scènes de "nu", malgré ses touches fantastiques où horrifiques, bien sûr il n'y aura pas "que" de l'horreur ou du fantastique, mais un traitement à un niveau "humain" des différents thèmes, qui seront nombreux dans cette histoire (l'intégration, la discrimination, la vie de famille / relation père - fils, le "racisme" s'il on peut appeller ça comme ça mais, ça existe également entre les espèces d'un monde médieval fantastique, la prise de conscience de sa propre différence, l'ascencion sociale suivie d'une chute, d'une déchéance brutale, tous les pêchés capitaux seront représentés et, imposé au personnage comme des tentations où travaux herculéens à surmonter, où à ne pas surmonter, car après tout, il n'est pas réellement un héros mais au fil de l'histoire, plutôt un antihéros, quelqu'un avec ses faiblesses, ses sentiments / émotions, et son caractère propre, qui ne sera pas toujours à même de faire uniquement des bons choix, de s'imposer en sauveur où en héros de tout et tous, et sera même régulièrement confronté à des échecs, aussi peinibles que cuisants, parfois aussi terribles et déprimants que ceux que nous imposent la vie, et dans ce sens, je crois, qu'il y a tout de même pas mal de "poésie" malgré le caractère parfois peinible, voir violent ou cru de certaines choses qui vous seront montrées au fil de l'histoire, qui ne servent pas une "gratuité" de la violence au contrario de ce qu'on peut s'imaginer, mais bien à l'évolution de la pensée, des expériences et au renforcement du caractère du et des personnages pour les construire, plus forts, plus "endurants" autant psychologiquement que physiquement, même si quelque part, la naiveté et l'innocence, et plus rarement l'espoir se mourra en eux, mais jamais le courage de se relever et de continuer la route. )

 

Laissez moi vous présenter le projet sous son "pitch" ou résumé si vous préférez :

Monstres... On les a longtemps appelés de cette manière... Qu'ils soient des démons, des créatures mythologiques où légendaires, des rejetons infâme d'exploit caduques de sous divinités ne maîtrisant que trop mal la création... "Monstres"... ne semblant exister que dans l'imaginaire des hommes, ressurgiront dans cette ère pour tenter de survivre à l'histoire, car c'est toujours l'histoire de sa foulée n'épargnant personne, le temps qui passe, étant l'alliée des affres que l'oubli impose à l'homme et aux générations futures, qui efface peu à peu leurs légendes de leurs mémoire d' hommes et tend à les faire mourir, à faire disparaître ces créatures qu'on pouvait croire, issue uniquement de l'imaginaire, nous assisteront, presqu'impuissants homme que nous sommes, à une résurgence de ces entités "monstrueuses" qui se fera dans l'horreur et l'épouvante afin d'être sûr que leur coup d'éclat marquera assez l'histoire pour les siècles à venir, qu'aucun d'entre vous, vous dressant sur vos jambes, ne se permette d'oublier, qu'ils ont bel et bien existé.

Alors que les terres centrales... semblables à l'europe, à la gaule entière et la péninsule ibérique tombent petit à petit sous les invasions des méditerranéens, ceux que l'on appelle les fils de la méditerranée, des fiduciens ( à savoir : fils d'uce, fils d'ucie) cherchant à étendre la vision et le pouvoir d'Uce ( semblable à rome dans notre univers.), s'ajoutera les invasions des peaux d'or, des gris, des différents empires du soleil, provenant eux des terres les plus reculées et arides de ce monde, traversant les mers sur de gigantesques forteresses flottantes.

Car chacun en ce monde déchiré par la guerre, cherchera à tirer la quigne d'un bout de pain, d'une miette laissée par les autres, et qu'il n'existe pas qu'un puissant capable de mettre en marche leurs ambitions, les germains du vergeissen reich / null reich ( a savoir, Empire 0 / Empire oublié, les allemands ), ainsi que les Galvéguois, vikings de ce monde, nordiques provenant autant des terres au nord du continent d'Arduinna, que par delà les immenses steppes de la grande sibéria où se dressent autant de chaînes de montagnes gelées, élaguées par les nains comme de gigantesques murs de roche et de glace formant une forteresse qu'on peut imaginer imprenable.

Conquérants rassemblés dans cette époque, et ce lieu, qui, chacun à leur tour, découvriront l'émergence de peuplades et créatures mythologique ayant décidé de profiter de cette opportunité pour faire à nouveau parler d'eux, et croyez moi, lorsqu'on découvre une arme potentiellement dangereuse, on finit toujours par essayer de s'en servir même si on n'a apparemment aucune forme de contrôle sur elle et qu'en ces temps reculés, l'homme n'est certainement pas capable d'en comprendre les conséquences, ils vont donc, tour à tour, piocher dans cette "manne" de créatures aussi oniriques qu'épouvantables les unes les autres pour prendre le dessus sur leurs rivaux, sans même compter la peste, la diphtérie et le choléra faisant déjà d'impressionnants ravages chez les populations les plus démunies de ce siècle.

C'est donc aux premiers jours bégayant maladroitement son aube, à cette époque sombre que naquit Léo, une créature issue de deux malédictions qui n'auraient... Jamais du se "croiser", qui bouleversera non seulement son apparence mais, cette époque déjà secouée par les conflits territoriaux incessants, les guerres et complots entre les différents empires, des ombres, sortiront d'autres peuplades que l'on pensait ne faire partie que des comtes et légendes, qui détermineront peut être l'avenir des différentes armées et légions se livrant des batailles incessantes, toutes toujours plus brutales, violentes et injustes même, les unes que les autres, rien, peut être que rien de ce qui se fait de pire quand un humain cherche à survivre, ne vous sera épargné durant ce voyage, que ce soit pour un lopin de terre, la gloire de l'empire, une idée qui dépasse le peuple, ou l'imposition de ses croyances.

C'est dans cette époque tumultueuse, qu'évoluera donc Léo, alors que les peuples se déchirent déjà pour leur différence, comment parviendra t'il à se tailler la part du "lion" dans un monde déjà ébranlé par la guerre ?

------------------------------------

Le récit se fera de matière semi biographique, dans le sens où l'on suivra les aventures, mésaventures du personnage principal, autour duquel se grefferont divers compagnons d'infortune dans un coin de pays ressemblant fort aux Ardennes belges / françaises rattaché à quelques bouts de lopins de terres espagnoles et suisses, mais la planète / la géographie et le relief du monde que j'ai imaginés sont tout de même bien différentes de notre réalité, j'ai voulu créer un monde très similaire au nôtre en plantant les différents conquérants qui ont pu marquer notre histoire dans une seule et même époque en les mettant, sur le "même" pied d'égalité, c'est à dire, l'ère médiévale, et une technologie "poussive" ancienne, mettant les hommes face à eux même et leurs capacités, leur volonté propre, avant même l'avènement des armes à feu, il existe bien quelques prototypes de canons, mais dans mon univers, ils sont pratiquement voués à l'échec, la technologie s'est développée de façon différente aussi, car la planète sur laquelle se déroule cette histoire, à  été irradiée pendant une longue période par son soleil dans sa préhistoire, altérant toutes les matières, mais principalement les carburants et les matières inflammables / explosives, ainsi le pétrole s'en trouve si altéré qu'il est pratiquement inutilisable s'il n'est pas raffiné et traité maintes et maintes fois pour que son taux de combustion soit capable de pousser le moindre piston dans une chambre de compression, le salpètre et autres poudres explosives sont également altérées et nécéssitent aussi des traitements trop couteux et fastidieux pour que ces matières offrent leur potentiel d'origine, donc très peu d'armes de ce genre, et de machines, si ce ne sont de vulgaires prototypes, énormes, lents, qui perdent rapidement leur interêt et leur utilité aux yeux des scientifiques de cette ère, même si certains ingénieurs nains persévèrent cependant.

C'est un projet... encore une fois... que je qualifie de "vaste" sur le long, trrrès long terme qui comprendra probablement des dizaines, si ce n'est, vingtaines de tomes, projet sur lequel je travaille depuis déjà très longtemps, qui, vous pouvez l'imaginer, me prends les 3/4 de mon temps et, je n'ai plus le temps simplement de "jouer" si je veux avancer, projet que je vous invite à découvrir ici sous sa forme "en cours" ici (quelques unes des premières pages sont à refaire, je les ai mises là en attendant de m'y pencher à nouveau. )

http://www.manolosanctis.com/fr/bande-dessinee/le-lion-blanc-d-arduinna-3754


Je me répètes encore, sans aucun doute, mais si vous désirez supporter mon projet d'une manière où d'une autre, je vous en serai reconnaissant, comme par exemple de créer un compte sur le site et, en cliquant sur le petit coeur sous le widget / viewer, donner un coup de pouce à celui ci, en espérant qu'il intéresse un éditeur un jour, sinon, tant pis, je continues de livrer mes planches gratuitement et sans même y penser à deux fois, car ça me fait avant tout plaisir de partager mon univers et mes dessins avec vous, avec ceux qui aiment, j'ai l'impression de partager ma passion et ça, ça c'est déjà, énorme pour moi !

 

En parlant de passions, je finirai par dévoiler un peu, les quelques influences qui "englobent" ce projet :

 

L'enfant sauvage (de François truffaut)

les livres de Marcel pagnol

Différents péplums : Maciste, Ursus, persée, Quo Vadis, Ben-hur, autant les versions de 1900 / 1902 que celles des années 50 / 60 ou même 2000 / 2010 qui ont toute un traitement différent mais je préfère quelques unes des anciennes versions pour un traitement plus lent, plus profond et parfois même, à mes yeux bien meilleurs que les moutures popcorn hautes en effets spéciaux, insipides et sans fond / sans profondeur, actuelles, désolé de vous le dire, mais la roue amasse fric américaine est en train de vulgaro-ridiculiser pas mal de chef d'oeuvres.

 

Conan

Evil dead (saga)

Braveheart

Gladiator

Astérix

Berserk

Le roi lion

Squaresoft (oui, squaresoft, pas square enix, quand ils étaient encore à leur âge d'or, là j'estime qu'ils ne sont plus qu'une boite qui ponds des pseudo "hits" pour faire du fric et que l'âme s'en est allée avec quelques démissions et personnes que la boite à perdues également, l'ère square enix à apporté quelques jeux de bonne qualité cependant, même si désormais, la boite est beaucoup trop focalisée sur la rentrée de pognon, une des raisons de l'échec cuisant du FFXIV en ligne, qui à été sorti au quart fini, sous la pression on peut l'imaginer, de quelques actionnaires, avec l'ère square enix, on a perdu également les mondes ouverts / explorables de fond en comble dans les final fantasy, pour les remplacer par des couloirs où l'on court d'un point à l'autre pour voir la prochaine séquence en image de synthèse ou suivre un film interactif... pour mon expérience de joueur adorant les détails, les univers immersifs où on peut toucher un peu à tout, visiter et revisiter chaque recoin d'un univers, ça me laisse un arrière goût d'inachevé.)

The elders scrolls. -Bethesda- (pour ceux qui connaissent... c'est une des meilleures séries de jeu de rôle / action fps solo sur pc)

 

Y en a encore tellement... j'adore lire et relire certains livres, regarder des films, et jouer aux jeux vidéos, malheureusement ces trois choses deviennent peu à peu incompatible avec le dessin, du moins avec le temps que je passe sur mes dessins, ça devient compliqué !

 

Encore merci à tous, merci à ceux qui me suivent depuis si longtemps, ceux qui postent des commentaires un peu tous les jours, j'essaye de vous répondre, quand j'ai un truc pas trop idiot à dire, merci à ceux qui visitent, et lisent sans jamais rien dire, vous êtes nombreux également mais, parfois vous vous laissez aller à quelques commentaires, et ça me fait plaisir.

 

Commenter cet article

Rastou 16/08/2011 21:09


Rha là j'hésite à lire parce que j'aimerai beaucoup connaître un peu de la suite mais je ne veux pas gaché ma lecture ! dilem ... ^^


Imaginalex 17/08/2011 23:48



Eh bien ne lis pas si tu veux, tu découvriras en même temps que ma progression sur les planches !



CRBR 15/08/2011 11:17


on ne se connait pas autrement que virtuellement imaginalex, mais ton projet et ce que tu écris réguliérement sur ton blog me font dire haut et fort ceci:
recois sans conditions aucunes mon soutien à vie, et ce sincérement.


Imaginalex 17/08/2011 23:51



ça me va droit au coeur, j'ai eu un peu de mal à savoir quoi exactement répondre, je suis quelqu'un de très sensible, comme tout artiste j'imagine, mais même si parfois, dans ma bêtise ou ma
déconnade je ne le montre pas, si si, j'ai une certaine sensibilité autant émotionnelle qu'artistique, ce qui fait que, j'ai tout de même assez de mal à trouver les mots convenants, je ne devrai
peut être pas accepter un soutien à vie, mais tant que tu seras par ici mon ami, ça sera déjà pas mal ! Prends soin de toi, et surtout, de ta santé, c'est ce qui importe le plus, restes en vie,
ne te décourage pas, la vie est pleine d'épreuves...